Articles

  • 1

Intelligence collective et entrepreneuriat : l’adéquation des co-fondateurs

Introduction : Le product-market Fit

Ce n’est pas par ce que vos parents et vos amis vous disent que votre futur entreprise est une super idée que les gens vont l’acheter. Ce n’est pas non plus par ce que vous adorez votre produit que les gens l’aimeront autant que vous.

L’approche Lean Startup nous apprend qu’il est crucial de ne pas tenir ses croyances pour vraies, mais de pouvoir les confronter à la réalité ! L’idée est de ne pas partir du principe que votre produit va plaire à tous les coups, mais de considérer cela comme une hypothèse à tester. Cette hypothèse correspond à ce qu’on appelle « le product-market fit » : l’adéquation du produit avec le marché. En gros, est-ce qu’il existe un marché pour mon produit ? Est-ce que mon produit répond à un besoin ? Est-ce que des gens sont prêts à payer pour obtenir mon produit ?

Dans cet article, je vous propose de considérer une autre hypothèse tout aussi importante à tester et qu’on a tendance à négliger. C’est ce que j’appelle le Co-founders Fit (CFF), c’est l’adéquation des associés entre-eux, autrement dit leur capacité à coopérer de manière efficiente, fluide et intelligente.

Lire

  • 0

Accepter et surmonter l’échec de son entreprise

La phase de souffrance post-échec est normale et il n’existe pas de baguette magique pour la faire disparaître du jour au lendemain, il est cependant possible de la raccourcir en cultivant un état d’esprit positif et constructif.

Lire

  • 0

Rebondir après l’échec de son entreprise ou de sa startup

50% des entreprises ne survivent pas au-delà de 5 ans (INSEE, 2011). Et dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) c’est encore pire : le taux de survie est de 38,7% à 5 ans !

L’échec est la norme, mais comment réussir à rebondir après ? La plupart des interventions arrivent en amont pour préparer l’entrepreneur et diminuer le risque d’échec avec des formations du type « Comment créer son entreprise« , mais il y a peu d’interventions post-échec du type « comment je fais maintenant que mon entreprise ne marche plus ? ».

Lire

  • 1

Apprendre à partir des échecs et des erreurs

L’échec a un potentiel destructeur et un potentiel constructif. C’est vous qui allez déterminer et cultiver un aspect plutôt qu’un autre, selon votre perspective, vos pensées, votre monologue intérieur et votre perception de vous-même.

Les études mettent en relief l’aspect constructif de l’échec puisqu’il semble augmenter les chances de succès d’un projet futur grâce aux apprentissages réalisés (Shepherd et Al., 2009).

Lire

  • 0
connection action reflection

Entrepreneurs : coordonner efficacement réflexion et action

L’équilibre entre réflexion et action n’est pas le seul facteur à prendre en compte dans la recherche d’efficacité. Ce qui compte c’est avant tout la qualité de l’interaction entre les deux, autrement dit comment les deux s’influencent mutuellement.

Les ponts entre actions et réflexions

coordination-action-reflection

Lire

  • 2

La cause principale de l’échec d’une startup web

Une étude intitulée The Startup Genome (Marmer & Al., 2011) a cherché à décrypter la formule de la réussite entrepreneuriale en s’intéressant à 3200 startups web. Cette étude confirme l’importance de l’exécution du projet entrepreneurial et s’intéresse aux paramètres qui vont favoriser une exécution de qualité.

Lire

  • 1

Les facteurs prédicteurs du succès des entreprises et startups

Selon l’enquête SINE de l’INSEE (2011), seulement 50% des entreprises survivent sur une durée de 5 années. Il est donc crucial de comprendre les facteurs qui influencent la réussite et l’échec des entreprises afin d’atteindre deux objectifs :

  1. Comprendre les processus impliqués dans l’entrepreneuriat pour former et accompagner les entrepreneurs et ainsi augmenter la probabilité de réussite de leur entreprise
  2. Prédire les startups les plus à même de réussir pour les investisseurs (Venture Capitalist, Business Angels…) afin d’optimiser le placement de leur fond d’investissement et ainsi augmenter leur ROI.

Cet article synthétise les résultats de nombreuses études scientifiques qui se sont intéressées aux facteurs prédisant le mieux le succès des entreprises.

Lire

  • 5

Zone de confort et découverte d’opportunités

Si vous avez du mal à trouver des opportunités de business, c’est peut être que vous n’en rencontrez pas suffisamment dans votre environnement. La solution est de vous exposer à de nouvelles situations, à de nouvelles sources de réflexions et de créativité.

Lire

  • 0

Entrepreneuriat : équilibre entre réflexion et action

Les deux composantes fondamentales qui permettent d’atteindre des buts, de réaliser des projets ou de réussir dans le processus entrepreneurial sont : l’action et la réflexion.

Lire

  • 3

Trouver des idées d’entreprises et des opportunités de business

On distingue classiquement 3 étapes dans le processus de création d’entreprise : identifier (1), évaluer (2) et enfin exploiter (3) une opportunité permettant d’introduire un nouveau produit ou service. (Shane & Venkataraman, 2000)

Lire

Vous appreciez ce sujet et aimerez en savoir plus ?